L'évolution de la coiffure de 1920 à nos jours

L'évolution de la coiffure de 1920 à nos jours


L’histoire de la coiffure a toujours été un sujet passionnant ! Elle consiste à arranger les cheveux, en les coiffant, en les attachant ou en les accessoirisant de différentes manières ou tout çà en même temps. Selon les siècles les coiffures féminines et masculines ont évolué pour s'adapter à chacune des époques.

Grâce à l'évolution du métier de coiffeur et aux innovations technologiques nos cheveux peuvent être désormais teints, tressés, lissés, frisés, défrisés ou décolorés, toutes les fantaisies sont possibles aujourd'hui. Des "années folles" à nos jours, voici toutes les coiffures des icônes qui ont fait et qui font encore vibrer des millions de personnes à  travers le monde.

Retour en images sur les tendances capillaires féminines, qui ont marqué les esprits de 1920 à la fin des années 2000, en somme durant la majeure partie du XXème siècle ! Nous vous avions déjà parlé dans cet article du bandeau à travers les âges.
 Les coiffures entre 1920 et aujourd'hui



Années 1920

Louise Brooks dans les années 20
Les années 20 ont marqué un tournant pour les femmes désireuses d'émancipation. La longueur des jupes et des robes se raccourcissant en même temps que celle des cheveux ! Les années folles changent la façon de penser et reflètent une société en pleine évolution. Entre carré court et chapeau cloche, voici les coiffures et accessoires qui ont caractérisé cette décennie.

Le bob 

Le "bob" ou "carré court" est certainement la coupe emblématique des années 20 ! Louise Brooks actrice phare américaine de films muets, fût l'embassadrice de ce carré court androgyne. En général, cette coupe au carré à la fois courte et structurée, disposait d'une frange et se terminait juste au niveau des oreilles. Au revoir les longues chevelures figées, la femme veut désormais prouver qu’elle est l'égale de l’homme en adoptant des coupes un brin masculines !

Le chignon Charleston 

A cette époque la mode était au chignon vaporeux ramené sur un côté de la tête et fixé avec quelques épingles. Cette coiffure élégante et romantique apportait un charme fou aux dames des "années folles". Les cheveux mi-longs ou longs sont de mise au cours de toute la décennie. Les crans peu marqués commencent à apparaître dans les looks de cette époque, pour un air follement rétro.

Chapeau clocheLe headband

Dans les années 20, le headband, plutôt nommé bandeau pour cheveux à l'époque,  était déjà un accessoire tendance ! Il se voulait raffiné et chic, réalisé dans des matières nobles du type perles, plumes ou dentelle. Il se portait sur le dessus de la tête ou carrément sur le front disposé à l’horizontale. Plutôt fin et très discret, il pouvait aussi retenir quelques mèches de cheveux roulées à l'intérieur.

Le chapeau cloche 

On pourrait le qualifier de must-have des années 20 ! Le chapeau cloche est bel et bien le couvre-chef favori des femmes à cette époque. Ce chapeau en forme de cloche remplissait complètement la tête des femmes qui le portaient et disposait de bords qui retombaient juste au niveau des sourcils. Les adeptes du carré court à la garçonne en faisait leur objet fétiche pour accessoiriser leur ensemble vestimentaire.



Années 1930

Ginger Rogers dans les années 30
Dans les années 30 les boucles et les vagues sont très marquées, dans une recherche de résultat glamour. Elles étaient déjà présentes dans les coiffures courtes des années 20, mais cette fois-ci elles sont appliquées avec plus de style et de technique ! Ces petites vagues s’adoptent de préférence sur un carré court au dessus des épaules. Les crans servaient alors à adoucir cet esprit masculin androgyne. Il faut distinguer les "finger waves" (crans ou vagues) des "pin curls" (ondulations).

Les crans 

Comme son nom l'indique il s'agit de vagues ou de crans qui étaient réalisés à l'aide des doigts. C'est la tendance capillaire emblématique des années 30 ! Gingers Rogers l'actrice Hollywoodienne au visage d'ange en était une grande adepte. Cette technique s’effectuait sur les cheveux mouillés et consistait à créer une série de vagues partant du haut du crâne. Elle permettait ainsi de façonner chacune des vagues avec ses doigts et à l'aide de barrettes plates. Les vagues étaient maintenues en place par de longues barrettes dans chacun des crans jusqu’au séchage de la coiffure.

Le "Pin curl" 

C'est une technique très appréciée des femmes dans les années 30 et beaucoup plus simple à réaliser que la précédente. Cette dernière permettait d'obtenir facilement de belles boucles. Pour cela il suffisait de tordre des sections de mèches humides en les torsadant les unes après les autres, puis en les fixant sur la tête à l’aide d’épingles. Il fallait ensuite les couvrir avec un foulard jusqu’au séchage complet. Une technique encore utilisée de nos jours pour obtenir de jolies boucles au réveil !



Années 1940

Lana Turner dans les années 40
Après vous avoir fait découvrir les coiffures plébiscitées dans les années 30, voici une décennie marquée notamment par la Seconde Guerre Mondiale. Après la fin de la Guerre en 1945, les femmes sont en quête perpétuelle de liberté et d’indépendance. Les looks se font plutôt glamour et les coiffures plus modernes. Le style pin-up à la fois sexy et féminin est de plus en plus représenté dans la mode et les magazines au cours de cette décennie, avec entre autre les actrices Gene Tierney ou Rita Hayworth. la chevelure devient alors un vrai moyen de séduction !

La permanente

A cette époque la technique de la permanente fait beaucoup d'adeptes ! Celle-ci était destinée à créer de belles boucles ou permettait tout simplement d'apporter du mouvement aux cheveux, et ce, pendant une longue période. Durant les années 40, la permanente fût un incontournable dont les femmes ne pouvaient pas se passer. Elles se rendaient alors régulièrement chez leur coiffeur pour entretenir leur coupe.

Les boucles en cascade

Les années 40 marquent aussi la naissance des boucles sculptées et vaporeuses. L'actrice américaine Lana Turner fût l'une des plus belles embassadrices de cette tendance. Effectuées à l’aide d'une permanente, ces boucles en cascade pouvaient aussi être créées en utilisant des rouleaux ou un fer à boucler. Elles se portaient sur cheveux longs retombant sur une seule épaule, ou bien sur cheveux mi-longs avec des ondulations qui s’affichaient notamment sur les demi-longueurs et pointes.

Les mèches rouleau en 40Le brushing soufflé

Pour donner un maximum de volume à la chevelure, le brushing soufflé était une bonne technique ! Des actrices comme que Greta Garbo ou Ava Gardner en étaient littéralement folles. Pour le reproduire, il vous faut une brosse ronde et large qui permettra de décoller vos racines et de leur donner du mouvement à l'aide d'un sèche-cheveux. La méthode du crêpage n'emballait pas les foules à cette époque.

La frange rouleau

C'est en quelque sorte un chignon banane roulé sur le dessus de la tête. Elle est un symbole fort des années 40 et particulièrement plébiscité chez les pin-up. L'actrice Katharine Hepburn en était une fervante adepte. Il y eut 2 façons de réaliser cette mèche façon rouleau : soit en travaillant la mèche comme une coque en plaçant un push-up et en accentuant le côté arrondi, soit en effectuant un genre de chignon banane avec des épingles, qui viendrait se placer sur l'avant de la tête.

Le turban

A cette époque, les pin-up connaissent un succès fulgurant, qui se prolongera jusqu'à la fin des années 70. Si aujourd’hui le style pin-up a été délaissé, de nombreuses filles continuent encore à s'imprégner de leurs coiffures mythiques. Pour faire comme elles, nous vous conseillons d'adopter un turban ou un bandeau rétro doté de pois ou de rayures ! Il se porte en général avec des attaches rétro : chignon banane ou frange en rouleaux.



Années 1950

Marylin Monroe dans les années 50

Les stars de cinéma américaines de cette décennie ont mis en avant de nombreuses coiffures, qui encore aujourd’hui sont largement recopiées ! La mode des années 50 s'appuie sur l'élégance. A cette époque deux styles s'opposent radicalement : les coiffures féminines ou les coupes garçonnes. Des boucles de la sublime Marylin Monroe à la coupe boyish de Grace Kelly, découvrez les coupes de cheveux vintage qui ont fait fureur dans les années 50.

Les boucles sculptées

C’est sûrement la coiffure qui a le plus marqué les esprits dans les années 50. Les boucles scupltées dignes des stars hollywoodiennes n'ont jamais cessées d'être recopiées par toutes les it-girls depuis cette époque. Ce type de boucles peuvent être portés sur cheveux au carré ou mi-longs. De plus si vous êtes blonde c’est le must pour raviver la tendance des années 50 !

Le chignon banane

Comme Audrey Hepburn devenez une vraie icône des années 50 en arborant le chignon banane ! Ce chignon tiré à quatre épingles avec du volume sur le dessus de la tête, se voulait glamour et chic en toutes circonstances. Pour celles qui souhaitent reproduire le chignon banane à la façon Audrey Hepburn, commencez par crêper les cheveux situés sur le dessus du crâne puis rabattez-les. Vaporisez généreusement de laque forte pour une tenue de longue durée.

La coupe garçonne d'Audrey HepburnLe blond platine

Tout le monde se souvient de Marilyn Monroe et Grace Kelly qui étaient incontestablement les précurseuses de la coloration blond platine. Cette couleur de cheveux fut le symbole du glamour et de l'élégance procurant à qui le souhaitait des airs de femme fatale. Depuis cette période, le blond platine est resté une des couleurs les plus associées à la séduction.

La coupe garçonne

Contrairement à la tendance des coupes féminines vient une toute autre vision de la femme. Plus libres et un peu plus affirmées, certaines femmes affichent alors une coupe à la garçonne, c'est une nouvelle fois l'actrice d’Audrey Hepburn qui représente la tendance. Nous l'avions adoré avec son somptueux chignon banane mais cette coupe courte laissant apparaître sa nuque l'a rendu encore plus attirante, une coiffure qui au final est tout autant féminine. De nombreuses femmes adoptèrent alors ce style sophistiqué, aux mèches courtes et en désordre.



Années 1960

Coiffure du top Twiggy
Chaque décennie a marqué un tournant dans la mode, aussi bien dans la coiffure que dans la beauté. Les années 60 ne dérogent pas à la règle. On se souvient de cheveux crêpés à l’extrême, du bandeau it-accessoire ou encore de l’arrivée des coupes boyish. Les années 60, une époque mythique qui a vu débarquer la révolution sexuelle.  À cette époque, il fallait alors choisir son camp : celui des cheveux longs qui permettaient des chignons volumineux ou celui des coupes courtes et gominées

Le plaqué court

Twiggy fut l’une des embassadrices de la tendance boyish. A l'époque elle avait déjà révolutionné le monde de la mode avec son physique androgyne. Grâce à sa coupe garçonne elle n'a fait qu'accentuer ses traits fins et son visage d'ange. Cette technique de coiffage consistait à plaquer les cheveux avec de la cire pour se donner un style de "garçonne". Contrairement à la coupe à la garçonne des années 50, celle-ci fut bien lisse et structurée.

Brigitte Bardot dans les années 60Le chignon choucroute 

Brigitte Bardot, icône féminine des sixties, était une grande adepte de la moumoute ultra crêpée et volumineuse. On peut dire que le chignon en bataille, et notamment celui de BB, fut la coiffure qui a marqué cette décennie. Le chignon choucroute nécessite tout de même d'avoir les cheveux longs et permet de créer un effet de volume même dans les cheveux plats. Si vous souhaitez passer en mode rétro, suivez le tutoriel coiffure proposé par Cosmopolitan.

Le long raide 

En mai 68 le mouvement hippie est à son apogée. En matière de style, les cheveux se veulent ultra-raides et longs. Françoise Hardy et Jane Birkin étaient les représentantes de ce mouvement en France. Les accessoires qui ornaient alors les têtes, étaient des bandeaux ou foulards aux imprimés "peace and love" dans des couleurs éclatantes ou de simples headbands tressés disposés sur le front.


Le noeud 

Le noeud est sans aucun doute l’un des accessoires le plus représentatif de la période sixties. Catherine Deneuve et bien d'autres actrices françaises misaient régulièrement sur le noeud façon bandeau, posé dans une coupe longue ou mi-longue. Celui-ci permettait de souligner les jolis traits du visage et surtout donnait ce côté petite fille sage.



Années 1970

Farrah Fawcett dans les années 70
Un vent de fraîcheur souffle alors dans tous les domaines et surtout dans l'univers de la mode. Véritable révolution capillaire sous l’influence des mouvements hippies, disco, punk ou encore hard-rock, les hommes et les femmes cassent les standards capillaires des générations plus âgées. Niveau coiffure, c’est le brushing ultra-glamour façon Drôles de Dames ou la chevelure raide à la façon hippie qui ont fait des émules ! Mais les attaches des 70's ne se cantonnent pas seulement à ça, retour en images sur les tendances de la décennie.

Le brushing pointes vers l'extérieur

 souvenez-vous de l'actrice Farrah Fawcett dans la série mythique «Drôles de Dames». A cette époque elle arborait un brushing volumineux aux pointes lissées vers l’extérieur. Les cheveux étaient longs et dégradés, ce qui procurait à la chevelure un volume impressionnant. Les pointes et la frange étaient travaillées à l'aide d'une brosse à brushing et tirées vers l’extérieur, pour leur permettre de bien encercler le visage.

Les boucles sexy

La tendance capillaire des 70’s est basée notamment sur des boucles et ondulations aériennes. Que ce soit sur cheveux mi-longs ou longs, les coiffures étaient  très sexy. Lors de cette décennie les colorations se sont démocratisées, notamment avec le blond platine, et ont marqué nos esprits à tout jamais. Brigitte Bardot et Sylvie Vartant en étaient les parfaites illustrations !

La coupe afro

La coupe afro connait un énorme succès dans les années 70, grâce à la chanteuse Diana Ross ou au groupe Jackson Five. Le concept de la coupe Afro est d'arborer de belles boucles bien frisées, pour une coupe avec un maximum de volume sur la tête. Vous l'aurez compris ce type de coiffure n'est réservé qu'aux personnes ayant les cheveux crépus et très frisés. Si vous aussi vous souhaitez tester la coupe afro le temps d’une soirée, il vous reste tout de même l'option perruque !



Années 1980

Madonna dans les années 80
Dans les années 80, les coiffures sont plus extravagantes les unes que les autres ! La tendance est au volume généreux et aux coupes à la brosse, à l'image de la chevelure de Madonna, de Bonnie Tyler ou de Desireless. Rétrospective en images, sur les tendances capillaires qui ont fait marquer cette décennie. De nombreux et magnifiques souvenirs vont ressurgir !

La coupe mulet

Cette coupe a été lancée par les chanteurs rock des années 80 et malgré ce que l'on peut en penser aujourd'hui, elle a séduit les foules. Cette coupe à l’origine très masculine a ensuite été adoptée par les femmes, dont la chanteuse Bonnie Tyler. Les cheveux étaient plutôt courts et épais sur le dessus de la tête et une nuque avec des mèches plus longues, en somme un petit effet queue de rat : aujourd'hui, cette tendance a complètement été abandonnée et on comprend pourquoi !

Le crêpage

Dans les années 80 la chanteuse Madonna était adepte du blond peroxydé et des cheveux crêpés à l’extrême, accessoirisés d'un bandana pour un look total rock. Résultat, sa crinière était un brin mousseuse et possédait une allure presque gaufrée. Même si de nos jours le crêpage ne se pratique plus sur l’ensemble de la chevelure, il est tout de mêmes utilisé par de nombreux coiffeurs afin d'ajouter de la texture aux chevelures fines.

La coupe au bol de Mireille MathieuLa coupe à la brosse

A l'image de nombreuses décennies la coupe courte fait des adeptes ! Dans les années 80, la coupe courte fait son grand retour avec la nuque bien dégagée et du volume conservé sur le dessus de la tête. Cette coiffure reste un incontournable de l'époque. On se souvient tous de la chanteuse Desireless avec son titre "voyage-voyage" et sa célèbre coupe à la brosse parfaitement maîtrisée.

La coupe au bol

S
i beaucoup de femmes avaient des cheveux longs, symboles de féminité et de séduction, certaines à l'époque ont osé arborer une chevelure courte pour affirmer leur personnalité. Dans les années 80, la coupe au bol est plus que jamais en vogue et de nombreuses stars l’adoptent, comme par exemple la chanteuse Mireille Mathieu. Cette coupe courte dite "champignon" ou "casque" avait pour particularité d'encadrer parfaitement le visage avec une coiffure d'une forme très arrondie.



Années 1990

Jennifer Aniston dans les années 90
Durant les années 90 le style grunge est à son apogée. On peut dire que la discrétion et le glamour n'étaient pas au goût du jour ! Mais en tous les cas cette décennie aura su marquer les esprits et notamment avec des codes qui sont encore utilisés de nos jours.  Les coupes garçonnes, les dégradés effilés et les mèches colorées font leur entrée dans les catalogues des salons de coiffure. Zoom sur les tendances de l'époque qui vous ont marqué.

Le dégradé 

C'est à cette époque que les coupes dégradées et effilées ont commencé à faire leur apparition ! La série "Friends" propulse Jennifer Aniston sur le devant de la scène et c'est grâce à elle que les coupes dégradées se sont démocratisées. Sa coupe,nommée Rachel, aux longueurs bien dégradées et effilées fera parler d'elle, en étant élue "Meilleure coiffure de l’année" en 1995 par de nombreux magazines de mode.

Le style grunge

L'influence des groupes rock des années 90 créent un nouveau style vestimentaire et capillaire : le look grunge. Les cheveux en bataille mal coiffés et la tresse brésilienne n’ont jamais été aussi tendance qu'à cette époque. Les coiffures affichaient de la longueur et un côté négligé, que l'on n'envie plus forcément aujourd'hui.

Les cheveux courts

A l'image de la chanteuse Céline Dion, de nombreuses femmes ont été conquises par la tendance de la coupe courte. Coupes garçonnes, coupes courtes effilées ou à effet boule, coupes courtes avec franges dégradées, les combinaisons étaient nombreuses, pour un résultat très tendance et toujours très féminin.

Le chouchou de Sarah Jessica ParkerLe brushing

A la fin des années 1990, le brushing revient en force. La chevelure est assez volumineuse, ressemble à un bol et se termine par des pointes rebiquant vers l’extérieur. Ce brushing à l’américaine a été parfaitement illustré par Tiffany Amber Thiessen, actrice phare de la série à succès "Beverly Hills 90210", série qui a d'ailleurs été arrêtée au début des années 2000.

Les chouchous

Le chouchou a connu son grand moment de gloire au début des années 90. A cette époque il était plutôt imposant et coloré, bref c'était l'accessoire qui était fait pour être remarqué. Il servait notamment à les attacher rassemblés en "palmier" sur le dessus de la tête. Un top ou un flop, à vous de voir !



Années 2000

Victoria Beckham et son carré plongeant
Le style des années 2000 est assez difficile à résumer puisqu’il n’y a pas de courant majeur durant cette période. Les styles et les tendances de mode prennent plusieurs directions et l’on se retrouve à un carrefour d’influences bien différentes les unes des autres, la mondialisation est passée par là. Voici quelques-un des courants que l’on a pu observer pendant cette décennie.

Le coiffé-décoiffé

La coupe plaquée devant avec un effet coiffé-décoiffé sur l'arrière de la tête ! Beaucoup d'entre nous avaient à l'époque opté pour ce style de coupe hérissée et destructurée, que l'on travaillait à l'aide de ses doigts et d'un pot de gel. L'entrée dans l'ère du 21ième siècle est confirmée avec ce look capillaire très original.

Le Half Hawk

Cette coupe néo-punk consiste à se raser la tête seulement d’un côté et de conserver sa chevelure de l’autre. La chanteuse Rihanna a connu la célébrité au milieu des années 2000 avec ses titres à succès mais a aussi marqué nos esprits avec sa coupe punk revisitée rasée sur le côté. Il fallait quand même oser !

Le carré plongeant

Est aussi une coiffure phare qui a fait fureur dans les années 2000. Ce carré extrêmement court au niveau de la nuque, voir même rasé, était doté de mèches plus longues retombant vers l’avant du visage. Certaines stars comme Victoria Beckham avaient des coupes plongeantes jusqu'aux épaules. Elle a d'ailleurs conservé ce style capillaire pendant de nombreuses années.

Les mèches de Christina AguileraLes mèches

Et les balayages font fureur sur la tête de toutes les stars au début des années 2000 ! Elles osent les nuances de bruns ou de blond foncé avec des effets plus légers sur les longueurs. Cette tendance devient un peu plus marquée dans la fin de la décennie où les contrastes sont plus osés. On se souvient tous des mèches très marquées et flashy de Britney Spears ou Christina Aguilera.

L'attache bohème

Réalisée à l'aide d'épingles ou avec un headband, l'attache bohème fait partie des tendances capillaires de la fin des années 2000. Pour un air faussement négligé, elle peut être agrémentée d'une tresse ou laisser quelques mèches lâchées. Il s'agit sans aucun doute de la coiffure la plus représentative de la tendance hippie chic de la décennie. Ce style est à l'image de celui de Vanessa Paradis, que l'on pourrait qualifier d'icône du mouvement bohème-chic.

Auteur de l'article : Aurélie

Partagez sur les réseaux sociaux : 

 

 

Fiches conseil qui pourraient aussi vous intéresser


Grâce aux cookies votre shopping est personnalisé. En continuant la navigation vous acceptez leur utilisation.OK